Priés de débarrasser les planches

La ville de Corbeil-Essonnes expulse
l’École départementale de théâtre 91, dont l’enseignement est pourtant remarquable.

Gilles Costaz  • 3 mars 2011 abonné·es

À Corbeil-Essonnes, où plane l’ombre omniprésente de Serge Dassault, l’activité culturelle fleurit mal. Il y a quelques années, l’État était obligé de retirer le centre dramatique national que le ministère de la Culture et la mairie avaient installé dans le très beau

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes