Putain de loi…

Médecins du monde publie une enquête sur les effets pervers de la loi sécuritaire de 2003.

C’est ce qu’on appelle une loi ratée. Le 18 mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure (LSI) réintroduisait le délit de racolage ­passif. Huit ans plus tard, Médecins du monde (MDM) publie une enquête menée auprès de 70 prostitué(e)s sur les effets de la LSI. Le bilan est sans appel : Pour MDM, « les personnes se prostituant font face à une détérioration de leur situation au regard des violences et de l’accès aux soins » . Premier problème, la pénalisation du racolage passif, en opposition à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.