Vous reprendrez bien du vitriol ?

Avec « Plans rapprochés », Guy Bedos dessine une série de portraits de personnalités. Entre amitié et bons coups de griffes.

Jean-Claude Renard  • 17 mars 2011 abonné·es

C’est peu dire qu’il a initié le genre. Ça remet loin, en 1975. La revue de presse, sur scène, entre deux ou trois sketches, puisant dans l’actualité, dans l’information, d’une citation à l’autre, égrenant ses commentaires comme des fiches ­cuisine.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 3 minutes