La police se trompe

Politis  • 28 avril 2011
Partager :

Le nombre de mineurs mis en cause par la police augmente ? « Vraie-fausse information ! » , dénonce le sociologue Laurent Mucchielli sur son blog. Leur nombre a bien doublé entre 1990 et 2010, et le calcul est le même chez les majeurs, mais les infractions « même bénignes » rentrent désormais en ligne de compte. Le chiffre affiché représente un volume et non la nature des actes commis. Plutôt consulter les statistiques judiciaires qui indiquent que « les mineurs sont les plus nombreux dans les catégories d’infractions les moins graves » .

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don