Nicolas …

… Sarkulot !

Bernard Langlois  • 7 avril 2011
Partager :

C’est un fort joli lapsus qui s’est échappé ce matin de mon transistor. Il est signé Patrick Cohen, l’animateur de la tranche matinale d’Inter (correctif : ou plutôt Mickaël Thébault, comme me le fait remarquer un lecteur ci-dessous), qui s’en est tout de suite rendu compte, dans l’hilarité confraternelle du studio.

Annonçant la candidature imminente de Nicolas Hulot à la présidentielle, sous la bannière d’Europe-Ecologie-Les-Verts (mais quel patronyme !), Cohen (Thébault) a appelé l’homme d’Ushuaia : « Nicolas Sarkulot », ou quelque chose comme ça.


Illustration - Nicolas …

On sait que les lapsus ont un sens.

Cohen (Thébault) voulait sans doute inconsciemment nous dire : ce probable candidat écologiste ne sera qu’un opposant en peau de lapin au président sortant.

C’est peut-être bien ce que diront aussi, en toute conscience cette fois, bon nombre de militants écolos sincères, si on leur demande leur avis. En jouant la carte Hulot, candidature marketing déjà éventée, la direction d’EELV (quel sigle !) escompte en tirer quelques bénéfices immédiats, et immédiatement négociables avec leur partenaire solférinien.

Et peu leur chaut qu’ils contribuent ainsi à discréditer un courant politique dont l’actualité récente et la situation globale de la planète devraient pourtant imposer la pertinence.

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don