Partir ou mourir

Un livre d’enquête auprès des harragas, ces jeunes Maghrébins candidats à la clandestinité.

Jennifer Austruy  • 7 avril 2011 abonné·es

On les appelle les harragas , littéralement « ceux qui brûlent ». Ces jeunes sont prêts à braver la mort pour quitter leur pays. Faire la harga , c’est brûler les frontières et renoncer à son identité. C’est s’enfuir, sans papiers, sans visa, monter

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes