Que fait la France à Djibouti ?

Avec sa principale base militaire à l’extérieur, la France continue de soutenir le régime dictatorial face aux aspirations démocratiques. Jusqu’à quand ?

Jean Sébastien Mora  • 14 avril 2011 abonné·es

À Djibouti, la police offre une image qui est un fidèle reflet du régime, un des plus durs et des plus mafieux d’Afrique. Alors qu’une vague d’aspiration démocratique secoue le monde arabo-musulman, le seul pays francophone d’Afrique de l’Est demeure un territoire d’exception, où la répression reste virulente. Très désertique, le pays ne compte que 800 000 habitants, principalement afars, arabes et issas. Mais, pour les Occidentaux, l’ex-Côte française des Somalis est avant tout une base géostratégique dans la mer Rouge, aux portes du Moyen-Orient et du golfe d’Aden. Avec environ 3 000 soldats français, une dizaine de Mirage, des hélicoptères et des navires de combat,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La dérive guerrière ?
Temps de lecture : 4 minutes