Un 21 avril à l’envers …

… ou à l’endroit ?

Bernard Langlois  • 21 avril 2011
Partager :

Comme il y a un 11 septembre, il y a un 21 avril. Deux dates dont on n’a même plus besoin de préciser à quelle année elles se rapportent respectivement. Le 11 septembre et ses tours jumelles, le 21 avril et Le Pen au second tour : ce doit être à cela (l’inutilité de la référence annuelle) qu’on mesure l’authentique événement historique …

Notre orchestre médiatique célèbre donc à l’envi l’anniversaire du 21 avril. Le seul qui mérite d’entrer dans l’Histoire. Et rien de mieux que les sondages, ces Pythies d’aujourd’hui, pour lui donner tout son lustre.

Car figurez-vous (et merci de frissonner tous en chœur) que la catastrophe risque de se reproduire, comme une vulgaire réplique sismique dans la banlieue de Tokyo. Dans un an (et qu’importe si dans ce long délai peuvent encore se passer tant de choses), un nouveau 21 avril nous pend au nez. La seule inconnue étant de savoir s’il sera à l’endroit ou à l’envers.

Autrement dit : si Marine va éliminer le candidat de droite ou celui de gauche (on notera au passage que pour Marine non plus la précision — cette fois du patronyme — n’est pas nécessaire). Car dans tous les cas la Walkyrie sera de la partie, et même en tête au premier tour !

Tous les cas sauf un …

Lequel ? Bon sang, mais c’est bien sûr !

Que le PS ait eu le bon goût d’abandonner ces primaires ridicules (de fait, elles le sont !) pour désigner le seul candidat capable de faire mordre la poussière à la fois à la droite sarkosyenne et à l’extrême droite lepéniste.


Illustration - Un 21 avril à l’envers …

Vous, je sais pas pas. Mais moi, je trouve que sondagiers et communicants font décidément du très bon boulot. Notre homme à Washington doit être content d’eux.

Allez, tous en chœur : « Dominique, nous voilà ! … »

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don