À contre courant / Les limites de l’écologie industrielle

Jean Gadrey  • 19 mai 2011 abonné·es
Certains estiment que la principale solution à la crise écologique résiderait dans « l’écologie industrielle » et « l’économie de fonctionnalité ». Ces termes désignent des progrès techniques (production et mode d’utilisation) qui visent à découpler les quantités produites et la consommation de matières
Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 4 minutes