À Renault, le travail des salariés contre les mensonges de la direction

La coordination CGT Renault a lancé une recherche-action sur la souffrance au travail. Une initiative qui réconcilie les ouvriers avec l’action syndicale. Et avec eux-mêmes.

Pauline Graulle  • 5 mai 2011 abonné·es

Les grillages ont remplacé les murs de béton autour de l’usine. Mais désormais, communication d’entreprise oblige, le public a interdiction d’entrer. Au Mans, Renault est une forteresse de près de 80 hectares. Une ville dans la ville, dont il faut parcourir en voiture les routes rectilignes pour avoir la chance d’apercevoir, au loin, le bâtiment ingénierie, la fonderie, les anciens blocs peinture ou tracteurs. Autour de l’interminable quadrilatère se dressent en rangs d’oignons les mancelles, ces demeures ouvrières de la fin du XIXe siècle « où vivaient

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
En finir avec Mitterrand
Temps de lecture : 6 minutes