Fukushima : Tepco en perdition

L’opérateur japonais ment-il par omission depuis deux mois ? Chaque semaine apporte des nouvelles plus préoccupantes sur l’état de la centrale sinistrée.

La catastrophe de Fukushima aura-t-elle raison de Tepco ? L’opérateur japonais, le premier électricien d’Asie, est en passe de perdre pied dix semaines après le tsunami qui a probablement mis la centrale, l’une des puissantes au monde, au bord de l’explosion d’un ou plusieurs cœurs de réacteur. À mesure que la radioactivité décroît et que des équipes parviennent à faire brièvement incursion dans les réacteurs ravagés, le constat rejoint les plus alarmistes des hypothèses formulées dès les premières heures…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.