Intouchable Syrie

À combien de morts en sommes-nous en Syrie ? Six cents, huit cents ? La plus improbable des révolutions arabes, en raison du caractère ultrapolicier du système, sera peut-être la plus meurtrière. À l’instar de Kadhafi en Libye, Bachar Al-Assad a choisi la stratégie de la terreur. Vendredi, des chars ont pris position à Homs, troisième ville du pays. Quelques jours plus tôt, c’est Deraa, à la frontière jordanienne, d’où était partie la contestation, le 15 mars dernier, qui avait été quadrillée par les tanks…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents