Les fins et les moyens

Les entreprises vont bien, merci : les profits des 500 plus grandes mondiales ont augmenté de 18,7 % l’année dernière (selon Standard & Poor’s). Cependant, The Economist , magazine ultralibéral (mais lucide), remarque aussi que « les bénéfices de la reprise sont allés presque entièrement aux propriétaires du capital plutôt qu’aux travailleurs » . Et cela dans des proportions sans précédent : aux États-Unis, les profits ont augmenté de 528 milliards de dollars depuis le début de la reprise, mais les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.