Un parfum de révolte dans le Wisconsin

Des mobilisations de grande ampleur dans le Midwest contre une loi vue comme anti-syndicats pourraient réconcilier les employés américains avec la « manif’ » à l’européenne. Analyse d’Alexis Buisson.

Le vent de fronde qui souffle sur le monde arabe a fait des émules improbables dans le Midwest américain : les fonctionnaires du Wisconsin. À la mi-février, plusieurs milliers d’entre eux, du policier à l’institutrice, ont manifesté pendant plusieurs jours devant et à l’intérieur de l’Assemblée législative de l’État, dans la capitale, Madison, pour protester contre un projet de loi du nouveau gouverneur républicain, Scott Walker, limitant notamment le pouvoir syndical en matière de négociation salariale.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.