Les travailleurs sociaux en première ligne

Erwan Manac'h  • 30 juin 2011 abonné·es

Grenoble, agglomération étudiante et sportive de 530 000 âmes : comme ailleurs, le marché du cannabis a le vent en poupe depuis le début des années 1980. Les travailleurs sociaux dénoncent des situations d’addiction très ancrées chez les jeunes les plus fragiles socialement. « Certains ont besoin de fumer 10 à 15 joints par jour », explique un éducateur de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Drogues, pourquoi il faut dépénaliser
Temps de lecture : 4 minutes