Vote sur l’alternance

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


APPRENTISSAGE
 : est-ce un hasard si la proposition de loi sur l’alternance a été déposée par l’UMP et rejetée par toute la gauche ? Le gouvernement entend conduire 800 000 jeunes vers ce type de formation d’ici à 2015. Un amendement préconise de réduire à 15 ans l’âge d’entrée en apprentissage. « Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail, et son application pour les jeunes de 14 ans est un renoncement inadmissible. Cela revient à revenir sur la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans », rappelait un communiqué du PS en mai. Voulue par Nicolas Sarkozy, cette proposition de loi assouplit les conditions de signature des contrats en supprimant les contrôles préalables par les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Autre disposition : augmenter de 3 % à 4 % les quotas de contrats en alternance imposés aux entreprises de plus de 250 salariés.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.