« L’Autre fille », d’Annie Ernaux : Le poids d’une ombre

Dans « l’Autre Fille », Annie Ernaux explore l’importance dans sa vie d’une sœur aînée défunte.

Christophe Kantcheff  • 21 juillet 2011 abonné·es

Dans la Place , qui a révélé Annie Ernaux il y a près de trente ans, elle ne lui consacrait que quelques lignes. Aujourd’hui, Annie Ernaux publie un livre sur sa sœur, morte à 6 ans, en 1938, de la diphtérie. Une petite fille baptisée Ginette, que l’auteure,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes