Rentrée littéraire

Politis  • 1 septembre 2011
Partager :

« Le marché se tend ». L’expression fait florès dans l’édition, six mois de grande morosité en librairie obligent. Du coup, la plupart des éditeurs resserrent leur production de rentrée d’automne par rapport à 2010. 654 livres paraîtront entre août et octobre, contre 701 en 2010 (tous les chiffres donnés ici sont extraits de Livres Hebdo, le magazine de la profession). Mais 2010 était l’un des deux pics de ces dix dernières années, l’autre se situant en 2007. La production de romans français passe de 497 à 435, mais augmente de 5 unités par rapport à 2009, année de très basses eaux, il est vrai. 74 premiers romans seront édités – là est la vraie baisse dans la durée : 85 en 2010, 87 en 2009, 91 en 2008, 102 en 2007… Était-on moins regardant dans le passé sur la qualité de ces nouveaux venus ou deviendrait-on un peu plus frileux ?

Les romans étrangers, eux, sont en hausse – 219 contre 204 l’an dernier –, mais les fluctuations sont minimes par rapport aux années précédentes. Globalement, donc, rien de très spectaculaire et, à l’arrivée, on peut déjà pronostiquer qu’il y aura peu d’élus sous les feux de la rampe médiatiques (dont ceux qui sont traités comme des stars, immanquables : Murakami, Franzen, Carrère, Darrieussecq…) et beaucoup de déçus.

Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don