Transport : Veolia met les gaz

Des lignes de cars sont ouvertes entre les régions à des prix low cost. Au détriment de la SNCF.

Après un long forcing de Veolia, le ministre des Transports, Thierry Mariani, a donné autorisation le 6 septembre à la flottille d’autobus Eurolines d’exploiter des lignes partant de Paris et d’autres reliant des villes comme Lyon et Marseille ou Lyon et Montpellier. En juillet, Eurolines, exploité par Veolia, avait déjà fait une tentative en prolongeant ses trajets européens vers d’autres villes françaises que Paris. Une grande partie de la presse a accueilli cette décision avec enthousiasme, expliquant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.