Une victoire anti-OGM

Une décision de la Cour de justice
de l’Union européenne conforte les apiculteurs.

Le moratoire interdisant la culture du maïs transgénique de Monsanto sur le territoire français est illégal : c’est l’avis rendu la semaine dernière par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE). Le Conseil d’État l’attendait pour trancher, alors que les firmes vendant des semences OGM avaient attaqué une nouvelle fois l’arrêté pris en 2008 par le gouvernement. Sous l’apparence d’un revers, il ne s’agit en fait que d’une correction technique. La Cour ne déjuge pas la France sur le fond, se contentant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.