À contre-courant / Dette: pour un audit citoyen

Thomas Coutrot  • 27 octobre 2011 abonné·es

Chacun sait qu’en 2007-2008, seule l’intervention massive des États a évité que la crise financière ne se transforme en cataclysme. Mais les coûts du sauvetage de la finance et de la récession ont fait exploser les déficits et les dettes publiques. Les acteurs financiers, laissés libres

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Économie
Temps de lecture : 3 minutes