« Bref », ça dépote !

On se souvient de « La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède », racontée, décomptée par Pierre Desproges. On était alors en 1982. Auparavant, avaient sévi « Les Shadocks » de Jacques Rouxel, entre 1968 et 1973, trublionnade absurde déployée par Claude Piéplu. Deux programmes courts qui ont marqué la télévision (et les esprits). D’autres ont suivi, avec plus ou moins d’intérêt (plutôt moins que plus), et avec plus ou moins de succès. Tels « Un gars, une fille » ou « Caméra cachée ». Des programmes de deux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents