Des images contre le déni d’État

Deux films racontent
ce qui s’est vraiment passé le 17 octobre 1961, il y a un demi-siècle.

Au lendemain de la manifestation du 17 octobre 1961, Jacques Panijel, biologiste, et cofondateur en 1959 du Comité Maurice-Audin (jeune communiste et militant de la cause anticolonialiste, mort sous la torture en juin 1957), propose l’idée d’un film pour raconter ce qui s’est réellement passé. Aucun des cinéastes de renom à qui il s’adresse ne relevant la proposition, il se charge lui-même de le réaliser, et entame le tournage dès la fin du mois d’octobre. Contre le déni de l’État et la propagande…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents