Enfants : stop au tri sélectif

Le ministère lance un nouveau protocole d’évaluation des élèves en fin de maternelle. Enseignants et éducateurs s’insurgent contre cette logique d’étiquetage, qui traduit un climat normatif inquiétant.

Un enfant de 5 ans classé « à risque » ou « à haut risque » ? Ce n’est pas de la science-fiction, mais l’étiquetage envisagé par un document du ministère, « Aide à l’évaluation des acquis en fin d’école maternelle », qui a filtré le 12 octobre, déclenchant les foudres de la communauté éducative. La question de l’évaluation – en maternelle mais aussi en CM1 et CM2 – est, déjà, sujette à polémique, non pas tant d’ailleurs sur sa nécessité que sur ses modalités : que s’agit-il d’évaluer, comment, qui évalue,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents