Les opportunistes de l’écologie

Borloo renonce, Lepage débarque, Hulot flotte : confusion chez les écolos centristes.

En l’espace de quelques jours, trois candidats marqués par l’écologie et le centrisme ont effectué un ballet d’entrées-sorties sur la scène politique de la course à l’Élysée. Jean-Louis Borloo jette l’éponge alors que sa candidature semblait acquise ; Corinne Lepage annonce la sienne dans la foulée ; et Nicolas Hulot « ne sait pas ce qu’il va faire », mal remis de sa défaite à la primaire d’Europe Écologie-Les Verts (EELV). Ces valses illustrent deux débats non tranchés. Le plus ancien, c’est l’éternel…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents