Plaies d’argent

Nombre d’hôpitaux publics sont victimes des prêts à hauts risques.

Les hôpitaux sont-ils menacés d’asphyxie financière ? Oui, si l’on en croit les syndicats et… la Cour des comptes. À Lille, le syndicat SUD Santé-sociaux a fait le calcul : le montant des intérêts de la dette « toxique » de dix établissements hospitaliers de la région Nord-Pas-de-Calais a atteint 26,7 millions d’euros. À lui seul, le centre hospitalier d’Arras cumulait 120 millions d’euros d’emprunts à risques en 2009, ce qui représentait 73 % de l’encours de sa dette, selon la Cour des comptes. Au total,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents