Quand les rockeurs brûlent les planches

Une pièce débridée de Pierre Rigal sur le rock en particulier et la créativité en général.

Christophe Kantcheff  • 13 octobre 2011 abonné·es

Un guitariste électrique, un batteur, un bassiste et un chanteur : depuis la naissance du rock, à la fin des années 1950, ces composantes sont toujours agencées de manière similaire dans les concerts. À chacun son instrument, sa place et son remuement de tête distinctif.

Le chorégraphe et danseur Pierre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes