Une prof de maths s’immole à Béziers

Un drame qui relance le débat sur l’enseignement.

Pour que l’école ne devienne pas France Télécom… C’est plus qu’un appel, c’est un cri que lance le monde de l’Éducation à la suite du suicide de cette professeure de mathématiques de 44 ans qui s’est immolée par le feu dans son lycée de Béziers. Le 13 octobre, à l’heure de la récréation, elle s’est aspergée d’essence puis, en flammes, a traversé le préau après avoir crié à l’adresse des élèves : « Je le fais pour vous ! » Certains ont tenté de lui venir en aide, mais, brûlée au 3e degré, elle n’a pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents