Victoire à double tranchant

Gain de cause des associations sur la fiscalité des dons.

Soulagement des associations caritatives. À la demande du gouvernement, le coup de rabot sur les niches fiscales ne concernera pas la défiscalisation des dons. Dissipée, donc, la crainte du secteur d’assister à une diminution des dons du fait d’une fiscalité – un peu – moins avantageuse. Une bonne nouvelle, bien sûr, mais qui cache un projet politique plus discutable. De quoi s’agit-il ? En 2003, la loi dite « Aillagon » ouvre le droit à une réduction fiscale de 66 % sur les versements aux associations –…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.