À contre-courant / La nausée

Les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy ( « Frauder, que dis-je, voler la Sécurité sociale, c’est trahir la confiance de tous les Français » ) et de Claude Guéant (qui veut s’attaquer à la « fraude spécifique » des étrangers, les retraites des chibanis, ces vieux ouvriers algériens qui « font des allers et retours entre la France et leur pays d’origine » ) donnent envie de vomir. Cette droite aux abois renoue avec la rhétorique la plus abjecte des années 1930, la recherche du bouc émissaire. Alors que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents