Attac et la fondation Copernic : « Pour sortir du piège de la dette »

Attac et la fondation Copernic lancent une campagne de mobilisation pour dénoncer la dette publique « illégitime ». Elles tenteront début 2012 de mettre en mouvement leurs réseaux.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Contre les « idées reçues » et les « grossières manipulations » sur la dette publique, Attac et la Fondation Copernic lanceront en janvier une campagne de mobilisation. Le 14 janvier, les deux associations altermondialistes réuniront les collectifs locaux d’audit citoyen de la dette. Il s'agit de rappeler aux dirigeants européens l'impératif démocratique que les accords sur l'épongement des dettes publiques ont laissé sur la touche. Attac organise aussi dimanche 15 janvier à Paris une « Conférence internationale "leur dette, notre démocratie" », avec des militants du monde entier.

Un manifeste de 4 pages a été publié lundi 19 décembre sur internet dans la perspective de cette mobilisation. Il démonte par le menu la communication gouvernementale qui tente d'imposer la « doxa néolibérale » de la dette qui «  sert de prétexte pour imposer une régression sociale sans précédent ». Selon les économistes auteurs du texte, la dette a été creusée par les variations de taux d'intérêt et les « cadeaux fiscaux successifs aux entreprises et aux contribuables les plus riches » , car les dépenses publiques – contrairement aux affirmations du gouvernement - sont stables depuis 1993.

Le texte dénonce le dogmatisme de la Banque centrale européenne et la dérive du système financier, qui a favorisé la « titrisation des déficits publics » et aboutit à « une redistribution à l’envers des revenus, de la majorité de la population vers les plus riches » . Il propose notamment de permettre aux États d' « emprunter à un taux très faible ou nul à la banque centrale dont ce devrait être en principe le rôle ; il y a alors création monétaire. »

Politis.fr publie le document :

-Lire le manifeste sur Attac.org

-Télécharger le texte


Photo : AFP / Spencer Platt / Getty Images north america

Haut de page

Voir aussi

Articles récents