David Lean

Trop souvent, le cinéma anglais est associé à un cinéma social ou naturaliste. David Lean est pourtant loin de cette esthétique. Toute la carrière de l’auteur de Lawrence d’Arabie et du Docteur Jivago est dominée par un souffle épique et romantique. Et cela dès ses premiers films, dans les années 1940. Le coffret que publie ces jours-ci Carlotta films permet non seulement de nous en rendre compte, mais il montre la maîtrise que David Lean a rapidement acquise, qui lui venait en particulier d’une longue et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.