Les révolutions arabes, Vaclav Havel et la dette

Denis Sieffert  • 22 décembre 2011 abonné·es

Pour une fois, l’exercice qui consiste à chercher les événements qui donnent un semblant de sens à l’année écoulée n’est pas complètement vain. Avant tout, 2011 aura été l’année des révolutions arabes. Les soulèvements qui ont eu lieu en Tunisie, en Égypte, au Yémen, à Bahreïn, en Libye et en Syrie dépassent de beaucoup les frontières de ces pays. Ils nous touchent tous, où que nous soyons, parce qu’ils mêlent intimement deux revendications universelles : la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes