Dossier : Jeunes dangereux ou en danger ?

Plus d’enfermement

Les structures fermées pour mineurs se multiplient, alors qu’elles coûtent très cher et semblent plutôt favoriser la récidive.

Depuis la fin des années Chirac – et l’ère Sarkozy, ministre de l’Intérieur –, la France a connu une inflation de ses structures d’enfermement pour les 13-18 ans. En plus des quartiers mineurs en prison, les centres éducatifs fermés (CEF) ont vu le jour en 2002 et les établissements pour mineurs (EPM) en 2007. « L’idée portée par Sarkozy d’emprisonner plus a longtemps divisé la droite, explique le sociologue Sébastian Roché. Aujourd’hui, l’enfermement des mineurs n’est plus considéré comme le dernier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Debout les festivals !

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.