Avant la capote, un comprimé ?

Un essai vient d’être lancé pour tester une prise de médicament à titre préventif avant une relation sexuelle.

Un traitement antirétroviral en prévention ? L’Association nationale de recherche sur le sida (ANRS) vient de lancer l’essai Ipergay chez des homosexuels masculins séronégatifs. En France, sur les 6 500 à 7 000 nouvelles contaminations annuelles, environ 40 % concernent des gays. Cette population, dont les pratiques sexuelles sont plus à risque, « est très concernée par la prévention. Simplement, celle-ci y est difficile avec les moyens classiques comme le préservatif » , explique le professeur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.