La sûreté pour pas cher

Les réacteurs d’EDF ne résisteraient pas à un accident de type Fukushima. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) demande un renforcement des installations. Mais on est loin du compte.

Patrick Piro  • 12 janvier 2012 abonné·es

Les centrales françaises ne sont pas à l’abri d’un « scénario Fukushima » : c’est la conclusion de l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN). Elle rendait la semaine dernière son avis (1) sur les « évaluations de sûreté complémentaires » (ECS, dites « stress tests ») demandées en mai 2011 par le gouvernement pour juger de la tenue des installations nucléaires en cas de séisme, d’inondation, de perte

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes