Le scandale de la spéculation agricole

Un rapport révèle l’implication des institutions financières européennes.

Patrick Piro  • 19 janvier 2012 abonné·es

Notre objectif est de « doubler nos revenus dans les marchés dérivés de matières premières au cours des trois prochaines années » , expliquait en 2009 Amine Bel Hadj Soulami, patron du secteur des investissements dans les matières premières

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes