ONJ, la belle aventure

Un quart de siècle d’audace créative, c’est la réussite de l’Orchestre national de jazz.

Lorraine Soliman  • 5 janvier 2012 abonné·es

Si la création d’un Orchestre national de jazz subventionné par le ministère de la Culture en 1986 a pu faire grincer des dents et redouter notamment un contresens dangereux pour le jazz et son « naturel aventurier », on est bien loin, aujourd’hui, des craintes et des railleries initiales. C’est que l’orchestre à vocation nationale et internationale mené par neuf directeurs successifs, et non des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 4 minutes