Alea « Acta » est

Politis  • 16 février 2012
Partager :

La mayonnaise est en train de prendre contre le traité anti-contrefaçon Acta . Samedi 11 février, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé dans toute l’Europe, dont près de 100 000 rien qu’en Allemagne et plusieurs milliers en France. Souvent de très jeunes gens mobilisés sur les réseaux sociaux et séduits par les mouvements des Anonymous et des Indignés.

Plusieurs partis politiques étaient présents, comme EELV et le Front de gauche. Le Parti socialiste a également annoncé sa volonté de faire échec au traité.
En Europe de l’Est, où la mobilisation est très forte, les gouvernements sont en difficulté. La Pologne, la Slovaquie, la République tchèque et la Roumanie ont dû suspendre le processus de ratification. L’Allemagne, l’un des rares États européens à n’avoir pas signé le texte le 26 janvier dernier, a annoncé le 10 février mettre en pause sa signature. L’adoption du texte est de plus en plus improbable, grâce à une poignée d’internautes qui ont alerté l’opinion il y a quelques mois.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don