Front de gauche : reprendre le pouvoir sur la finance

Thierry Brun  • 16 février 2012 abonné·es

Dans le programme du candidat Mélenchon, une fiscalité réformée est l’occasion d’une « réorientation radicale » de la politique économique tant en France qu’au niveau européen, fondée sur le refus de la domination du capital financier sur le travail.

Le Front de gauche (FG) jette les bases d’une fiscalité qui redonne toute sa place à « un impôt sur le revenu réellement ­progressif » et à ­l’investissement public, qui tienne compte de l’explosion des inégalités et d’une ­ « planification écologique » .

En résumé, le FG veut mettre fin « au démantèlement de la fiscalité du patrimoine engagé par le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Sarkozy, le baroud de déshonneur
Temps de lecture : 3 minutes