L’écologie ? J’y pense et puis j’oublie…

Une amnésie collective sur l’état de la planète nous incite à reculer sans cesse l’urgence d’un changement radical.

Claude-Marie Vadrot  • 23 février 2012 abonné·es

Avant que les médias n’annoncent que l’écologie avait disparu de leurs radars, Philippe Dubois avait trouvé une part de l’explication : la population en général et les écolos en particulier ont perdu la mémoire. Ce qui tend à leur faire oublier l’urgence et les aide à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 3 minutes