« On est rentables ! »

Patrick Auzanneau dénonce la logique financière d’ArcelorMittal.

La direction d’ArcelorMittal, qui a décidé récemment la fermeture définitive de hauts fourneaux à Liège (Belgique) et à Madrid, assure que le site de Florange, en Lorraine, est mis en veille temporaire en raison d’une demande insuffisante. L’intersyndicale CGT-CFDT-FO-CGC craint une fermeture définitive et les salariés occupent le site depuis lundi. Pourquoi contestez-vous la décision d’ArcelorMittal ? Patrick Auzanneau : La direction affirme que nous n’avons pas assez de commandes pour faire tourner les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.