Des ONG sur la sellette

Une quarantaine de membres de plusieurs ONG occidentales sont jugés au Caire pour « activités illicites ». Entendre : ingérence…

Samir Hamma  • 8 mars 2012 abonné·es

C’est sur fond de vives tensions diplomatiques entre les États-Unis et l’Égypte que s’est ouvert le 26 février au Caire dernier le procès d’une quarantaine de membres d’ONG. Accusés de financement et d’activités illicites, ainsi que de tentatives d’ingérence politique, les 44 prévenus, dont 19 Américains, seront finalement jugés le 26 avril prochain.

Au-delà de l’agitation médiatique, ce procès pose la question de la nature réelle de l’activité menée par certaines organisations non-gouvernementales. Les principaux accusés, le National Democratic Institute (NDI) et l’International Republican Institute (IRI), proches respectivement des partis démocrate et républicain américains, se voient reprocher d’avoir bénéficié de près de 48 millions de dollars de financement illicite. Somme colossale dont l’origine reste

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 4 minutes