Front de Gauche : les raisons du succès

Crédité jusqu’à 14 % des intentions
de vote, Jean-Luc Mélenchon est désormais soutenu par une partie du NPA.

Pauline Graulle  • 29 mars 2012 abonné·es

Beau fixe pour Jean-Luc Mélenchon. Dimanche 18 mars, sa « prise de la Bastille » réunissait, au-delà des espérances, entre 80 000 et 100 000 personnes. Cinq jours plus tard, un sondage réalisé par l’institut BVA faisait du candidat du Front de gauche le troisième homme de la présidentielle, avec 14 % des intentions de vote (en progression de 5 points en un mois !),

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)