Hébergement : l’État gère les SDF au… thermomètre !

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Après les fracassantes déclarations de la secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra, appelant les sans-domicile fixe (SDF) à «  éviter  » (sic) de sortir de chez eux par grand froid, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) a dénoncé la « gestion au thermomètre » du dispositif d’hébergement d’urgence.

Si, début février, avec la chute sévère des températures, des places ont été « ouvertes rapidement » , dès que le « climat [est] plus clément, ces places sont immédiatement refermées »…

Entre 2001 et 2010, selon la Cour des comptes, le nombre de SDF
a augmenté de 75 % en France.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.