Indignés : la « Marche des possibles »

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les Indignés ont repris la route à l’occasion de la présidentielle. À Marseille, Bayonne, Toulouse, Lille, Strasbourg ou Clermont-Ferrand, le départ de la « Marche des possibles » devait être donné dans les premiers jours du mois de mars, dans l’idée de rallier Paris vendredi 20 avril, deux jours avant le premier tour du scrutin.

À pied ou à vélo, les Indignés sillonneront les routes de France pour une épopée « consultative »
à la rencontre des Français. À l’issue de cette marche, une « assemblée constituante » doit se tenir dans les rues de Paris, le 20 ou 21 avril.
En septembre 2011, une première marche avait rallié Bruxelles,
en provenance de toute l’Europe, pour trois jours de forum. Plusieurs dizaines d’Indignés, notamment espagnols, s’étaient ensuite dirigés vers Nice, où se tenait
début novembre le « forum des peuples » en opposition au G20 de Cannes.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.