La France s’accroche à ses centrales

Au pays du tout-nucléaire, l’accident de Fukushima a quand même réussi à provoquer un débat. Mais la possibilité d’une sortie du nucléaire demeure taboue.

Patrick Piro  • 1 mars 2012 abonné·es

En octobre dernier, Eva Joly s’était rendue dans la zone de Fukushima pour témoigner de la catastrophe humaine et écologique en cours. Il y a dix jours, Éric Besson, qui a poussé jusqu’à la centrale, en est revenu « globalement rassuré »  : la radioactivité n’est pas très forte, et l’on ne déplore que deux morts (par noyade, pendant le tsunami), explique-t-il – foi de l’opérateur Tepco. Le ministre de l’Industrie était

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes