La Réunion, une « goutte » d’espoir

Le département français est secoué par des émeutes, sur fond de mouvements citoyens. Explications de Daniel Cadet.

Ingrid Merckx  • 1 mars 2012 abonné·es

Président des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Cemea), organisations d’éducation populaire qui existent depuis une cinquantaine d’années, Daniel Cadet travaille auprès des jeunes des quartiers populaires.

Quelle est la nature des troubles qui agitent La Réunion ?

Daniel Cadet : Le mouvement a commencé avec des transporteurs qui ont monté des barrages pour réclamer une baisse du prix de l’essence. Des mouvements de lutte contre la misère se sont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes