PSA à Aulnay : jusqu’au bout

Les syndicats réclament un engagement écrit à la direction pour le maintien des emplois de l’usine. Réunion prévue début avril.

Thierry Brun  • 29 mars 2012 abonné·es

«On n’est pas prêts à se faire sortir, on tient à notre emploi. On joue notre peau et on ira jusqu’au bout » , a déclaré Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, devant près de 400 salariés qui ont fait le déplacement le 23 mars devant le ministère de l’Industrie.

Depuis juin 2011, date de la publication de documents confidentiels dévoilant la fermeture de l’usine, la CGT, la CFDT et le SIA (syndicat indépendant) revendiquent « la tenue au plus vite d’une ­réunion avec l’État, PSA et les syndicats » du site. « Le moral n’est pas terrible. Oui ou non l’usine fermera-t-elle ? Pourquoi le patron ne rassure pas les gars ? » , s’interroge Nelson Guerreiro, mécanicien automobile et syndiqué à la CGT. « Depuis six mois qu’on manifeste pour savoir la vérité, on est toujours inquiets sur l’usine d’Aulnay » , résume El Asri, également syndicaliste CGT.

La menace d’aller se rassembler devant le QG de Nicolas Sarkozy a convaincu le gouvernement de faire un geste : les syndicats ont obtenu la tenue avant le 6 avril d’une réunion tripartite, au cours de laquelle ils demanderont à la direction de PSA des garanties écrites sur l’avenir du site et le maintien « de tous les emplois de l’usine PSA Aulnay au moins jusqu’à la fin 2016 » , date de la fin de fabrication de la C3. Ils réclament aussi l’attribution d’un nouveau véhicule au site.

« Des actions sont déjà programmées si jamais le ministère ne tenait pas son engagement et s’il ne sortait rien de cette future réunion » , avertissent les syndicats.

Travail
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Vendanges : « Le gouvernement a fait un cadeau aux employeurs avant de partir »
Travail 12 juillet 2024

Vendanges : « Le gouvernement a fait un cadeau aux employeurs avant de partir »

Deux jours après le second tour des législatives, bien que défait dans les urnes, le gouvernement a signé un décret autorisant la suspension du repos hebdomadaire durant les vendanges. Une décision qui inquiète Philippe Cothenet, secrétaire général adjoint de l’intersyndicat CGT Champagne.
Par Pierre Jequier-Zalc
Pour les demandeurs d’emploi, des « immersions » qui posent question
Enquête 19 juin 2024 abonné·es

Pour les demandeurs d’emploi, des « immersions » qui posent question

La généralisation des « périodes de mise en situation en milieu professionnel », loin de garantir une insertion durable, profite au secteur privé et retarde l’accès à l’emploi des personnes alors même que certains secteurs se plaignent de pénurie de main-d’œuvre.
Par Nathalie Tissot
En commission, les députés rejettent la réforme de l’assurance-chômage
Récit 5 juin 2024 abonné·es

En commission, les députés rejettent la réforme de l’assurance-chômage

Ce 5 juin, la commission des affaires sociales a adopté la proposition de loi du groupe Liot visant « à protéger le modèle d’assurance-chômage et à soutenir l’emploi des seniors ». Un premier camouflet pour la majorité, qui a bien eu du mal à défendre la nouvelle réforme annoncée par Gabriel Attal.
Par Pierre Jequier-Zalc
Grand Paris Express : les comportements à haut risque d’un sous-traitant
Enquête 4 juin 2024 abonné·es

Grand Paris Express : les comportements à haut risque d’un sous-traitant

Deux ans et demi après le décès de João Baptista Fernandes Miranda sur le chantier de la gare Saint-Denis-Pleyel, le parquet de Bobigny a décidé de poursuivre une entreprise sous-traitante, Sampieri Construction, et deux de ses responsables pour homicide involontaire.
Par Pierre Jequier-Zalc