Tiens, tiens, une présidentielle (3) …

… interlude (comme on disait du temps de l’ORTF !)

Bernard Langlois  • 6 mars 2012
Partager :

L’interlude d’autrefois était un charmant petit train

Illustration - Tiens, tiens, une présidentielle (3) …

qui courait la campagne entre deux émissions, le temps pour la speakerine de se repoudrer le nez ; ou qui venait occuper l’écran lors des « incidents techniques » qui émaillaient le programme de la chaîne unique …

Le charme des commencements. Et je suis plutôt nostalgique de cette époque où quand on disait « la télé », nul n’était besoin de préciser la chaîne, et pour cause.

Un temps sans cette p#!°*#! de publicité, qui fabrique des générations de débiles … Un temps où le public était respecté et non tiré vers le bas, et où l’instrument était fédérateur, et non désintégrateur.

Bon. Fini. Vivre avec son temps. Et avec ses bons côtés : comme cette pochade qui circule sur la toile.

(Merci les Guérandais !)

Et, rappel, commentaires signés !
Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don